Accueil » Analyses de l'internet santé » Le dossier de santé électronique vu par les patients

Le dossier de santé électronique vu par les patients

Capture d’écran 2013-04-29 à 15.00.59

Des chercheurs américains[1] se sont récemment penchés sur l’expérience de patients ayant pu accéder au contenu de leur dossier électronique via Internet. À l’heure actuelle, il est parfois possible d’avoir accès à une partie de son dossier médical, mais il est plutôt rare que la totalité de son contenu soit disponible pour les patients ou même leurs représentants.

Le département américain responsable des vétérans (US Departement of Veterans Affairs) a ouvert entre 2000 et 2010, un projet pilote MyHealthVet à plus de 7460 patients vétérans qui pouvaient, via ce portail, accéder ainsi que leurs représentants (avec consentement de l’usager), à la totalité du contenu de leur dossier de santé, incluant les notes au dossier, les différents tests passés ainsi que leurs résultats.

Dans le but d’explorer la perception des patients suite à leur expérience du portail MyHealthVet, les auteurs ont mené une étude qualitative. Cinq groupes de discussion ont été réalisés auprès de 30 patients et 6 membres de leur famille. Quatre des groupes étaient constitués de personnes ayant consulté leur dossier plus de dix fois durant les dix-huit mois précédant l’étude, le dernier groupe incluant des personnes l’ayant consulté deux à trois fois durant la même période de temps. Une analyse de contenu thématique des verbatims montre que l’accès au dossier de santé par les patients a un effet positif sur la communication avec les soignants tant pendant les consultations qu’entre celles-ci. Par ailleurs, les patients rapportaient avoir une meilleure connaissance de leur santé et être plus motivés à prendre soin d’eux après avoir consulté leur dossier. Cette meilleure connaissance de leur état de santé aurait également aidé les patients à s’investir de façon plus importante dans le processus de soin, notamment en recontactant leur médecin pour les suivis, en engageant avec eux la discussion sur certains points de santé pendant les rendez-vous, et en participant à la prise de décision quant aux soins requis.

Les patients ont également signalé certains points négatifs. Ils soulèvent notamment leur inquiétude de ne pas toujours bien comprendre le contenu du dossier. Or, ces incompréhensions ne sont pas toujours abordées lors du rendez-vous avec le médecin, ni le stress que la lecture du dossier peut engendrer chez certains. Par ailleurs, il importe de noter que plusieurs patients ont rapporté avoir trouvé des informations contradictoires dans les notes des soignants, ont considéré que le langage utilisé dans leur dossier était parfois offensant à leur égard et constaté une certaine redondance de l’information (manque de concision). Ce dernier point est aussi vécu par les médecins qui trouvent les notes des dossiers électroniques plus difficiles à écrire. Voir à ce sujet le billet « Le dossier de santé électronique vu par les médecins ».

Référence:

[1] Woods S.S., Schwartz, E., Tuepker, A., Press, N.A., Nazi, K.M., Turvey, C.L., & Nichol, W.P. (2013). Patient Experiences With Full Electronic Access to Health Records and Clinical Notes Through the My HealtheVet Personal Health Record Pilot: Qualitative Study. Journal of Medical Internet Research, 15(3):e65.

 

 

À propos Farah Jamal

8 plusieurs commentaires

  1. On prend systématiquement les patients pour des demeurés, alors qu’il suffirait de leur fournir un glossaire en ligne. La plupart du temps ils connaissent mieux leur maladie et leurs traitement personnel que leurs médecins (généraliste ou spécialiste) eux-même: ceux-ci sont les premiers à le reconnaître. Et tout le monde s’entend bien mieux sur un dialogue où tous parlent le même langage. La seule réticence vient de certains médecins.

  2. Appreciating the time and energy you put into your blog and in depth information you provide. It’s good to come across a blog every once in a while that isn’t the same unwanted rehashed information. Excellent read! I’ve saved your site and I’m adding your RSS feeds to my Google account.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

ibtn

Conférence – Social Media and the Rise of Bad Health Information: Tweets, Posts, and Problems

Quelle est la fiabilité des informations de santé que nous lisons sur les médias sociaux ? L'International Behavioural Trials Network présente une conférence gratuite dans le cadre de la partie publique de son programme de conférence internationale de 2016. Trois conférenciers du domaine présenteront au cours de cette conférence publique : Dr. Joe Schwarcz, Director of McGill University’s Office for Science and Society and host of "The Dr. Joe Show" on CJAD Montreal Dr. David Secko, Concordia University Associate Professor and Leader of the Concordia Science Journalism Project Dr. Simon Bacon, Concordia ...

acfas-pis

ACFAS – Usages d’Internet et d’applications mobiles et transformations de la relation soignant-soigné

84e Congrès de l'Acfas | Colloque 633 – Usages d'Internet et d'applications mobiles et transformations de la relation soignant-soigné   Au Canada comme dans d’autres pays, les patients sont de plus en plus nombreux à rechercher de l’information en ligne et à utiliser des applications mobiles de santé. Le recours à l’internet-santé varie en fonction du rapport tangible des patients au dispositif technique. Il s’inscrit dans une situation de soins, de maladie ou de santé particulière. Il est aussi le produit d’un contexte structurel où les individus sont incités à jouer un ...

la com pro en sante

La communication professionnelle en santé : une deuxième édition et à nouveau un incontournable

Nous souhaitons saluer la parution de la deuxième édition de "La communication professionnelle en santé", seul ouvrage francophone abordant la communication entre soignants et soignés ainsi que la collaboration interprofessionnelle en santé. Deux chercheurs, Claude Richard, membre de l’équipe de recherche en soins de première ligne (ERSP) du CISSS Laval et de ComSanté et Marie-Thérèse Lussier, professeure agrégée au département de médecine familiale et de médecine d’urgence à l’Université de Montréal, directrice de l’ERSP du CISSS Laval et chercheure à ComSanté, ont porté ce monumental projet de publication qui réunit 57 ...

acfas-pis

ACFAS – Session parallèle TIC et santé – Jouer avec la santé : ludification, applications mobiles et mégadonnées

84e Congrès de l'Acfas | Colloque 609 – Gouvernance, politiques de santé, vulnérabilités : de la recherche à la pratique en santé des populations Le champ contemporain québécois de la santé des populations est confronté à de nombreuses contraintes qui proviennent de sources diverses. On constate ainsi la mise en place de nouvelles politiques de santé et de gouvernance marquées par des transformations dans les modes d’organisation dans les réseaux de santé et de services sociaux. Celles-ci visent à améliorer l’intégration des différents services offerts à la population dans une ...