Accueil » Analyses de l'internet santé » Le dossier de santé électronique vu par les patients

Le dossier de santé électronique vu par les patients

Capture d’écran 2013-04-29 à 15.00.59

Des chercheurs américains[1] se sont récemment penchés sur l’expérience de patients ayant pu accéder au contenu de leur dossier électronique via Internet. À l’heure actuelle, il est parfois possible d’avoir accès à une partie de son dossier médical, mais il est plutôt rare que la totalité de son contenu soit disponible pour les patients ou même leurs représentants.

Le département américain responsable des vétérans (US Departement of Veterans Affairs) a ouvert entre 2000 et 2010, un projet pilote MyHealthVet à plus de 7460 patients vétérans qui pouvaient, via ce portail, accéder ainsi que leurs représentants (avec consentement de l’usager), à la totalité du contenu de leur dossier de santé, incluant les notes au dossier, les différents tests passés ainsi que leurs résultats.

Dans le but d’explorer la perception des patients suite à leur expérience du portail MyHealthVet, les auteurs ont mené une étude qualitative. Cinq groupes de discussion ont été réalisés auprès de 30 patients et 6 membres de leur famille. Quatre des groupes étaient constitués de personnes ayant consulté leur dossier plus de dix fois durant les dix-huit mois précédant l’étude, le dernier groupe incluant des personnes l’ayant consulté deux à trois fois durant la même période de temps. Une analyse de contenu thématique des verbatims montre que l’accès au dossier de santé par les patients a un effet positif sur la communication avec les soignants tant pendant les consultations qu’entre celles-ci. Par ailleurs, les patients rapportaient avoir une meilleure connaissance de leur santé et être plus motivés à prendre soin d’eux après avoir consulté leur dossier. Cette meilleure connaissance de leur état de santé aurait également aidé les patients à s’investir de façon plus importante dans le processus de soin, notamment en recontactant leur médecin pour les suivis, en engageant avec eux la discussion sur certains points de santé pendant les rendez-vous, et en participant à la prise de décision quant aux soins requis.

Les patients ont également signalé certains points négatifs. Ils soulèvent notamment leur inquiétude de ne pas toujours bien comprendre le contenu du dossier. Or, ces incompréhensions ne sont pas toujours abordées lors du rendez-vous avec le médecin, ni le stress que la lecture du dossier peut engendrer chez certains. Par ailleurs, il importe de noter que plusieurs patients ont rapporté avoir trouvé des informations contradictoires dans les notes des soignants, ont considéré que le langage utilisé dans leur dossier était parfois offensant à leur égard et constaté une certaine redondance de l’information (manque de concision). Ce dernier point est aussi vécu par les médecins qui trouvent les notes des dossiers électroniques plus difficiles à écrire. Voir à ce sujet le billet « Le dossier de santé électronique vu par les médecins ».

Référence:

[1] Woods S.S., Schwartz, E., Tuepker, A., Press, N.A., Nazi, K.M., Turvey, C.L., & Nichol, W.P. (2013). Patient Experiences With Full Electronic Access to Health Records and Clinical Notes Through the My HealtheVet Personal Health Record Pilot: Qualitative Study. Journal of Medical Internet Research, 15(3):e65.

 

 

À propos Farah Jamal

8 plusieurs commentaires

  1. On prend systématiquement les patients pour des demeurés, alors qu’il suffirait de leur fournir un glossaire en ligne. La plupart du temps ils connaissent mieux leur maladie et leurs traitement personnel que leurs médecins (généraliste ou spécialiste) eux-même: ceux-ci sont les premiers à le reconnaître. Et tout le monde s’entend bien mieux sur un dialogue où tous parlent le même langage. La seule réticence vient de certains médecins.

  2. Appreciating the time and energy you put into your blog and in depth information you provide. It’s good to come across a blog every once in a while that isn’t the same unwanted rehashed information. Excellent read! I’ve saved your site and I’m adding your RSS feeds to my Google account.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

1-2

Être mère d’un enfant présentant un TSA à l’ère du 2.0

Chaque jour, des millions de personnes utilisent Internet pour rechercher de l’information, se confier ou offrir de l’aide. Les mères d’enfants autistes, ou présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), ne font pas exception à cette règle et de nombreux blogues, forums et groupes facebook conçus par et pour ces mères ont vu le jour au cours des dernières années. Dans le cadre de cette conférence, nous présenterons les résultats de nos recherches qui portent sur les usages que font les mères de ces plateformes d’échange à partir de ...

porno-juvenile

Séminaire – Consommation de pornographie juvénile sur Internet : enjeux sur le plan de l’intervention et de la recherche

Le Regroupement stratégique de recherche sur les TIC et la santé a le plaisir de vous inviter à la deuxième séance de sa série de séminaires thématiques. Le 29 mars prochain, nous aurons le plaisir d'accueillir Mathieu Goyette, professeur aux programmes d’études et de recherche en toxicomanie de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Il présentera ses travaux de recherche portant sur : Consommation de pornographie juvénile sur Internet : enjeux sur le plan de l’intervention et de la recherche. Résumé : Internet modifie nos ...

Facebook_New_Logo_(2015).svg

Analyser ce que des parents d’enfants atteints de cancer disent sur leur page Facebook

De plus en plus d’études s’intéressent au contenu des groupes Facebook portant sur la santé mais rares sont celles qui ont documenté comment les individus parlent de santé ou de maladie dans leur page Facebook personnelle. LaValley et al. (2015)[1] ont analysé le contenu de 18 pages Facebook personnelle de parents ayant des enfants atteints de cancer (analyse qualitative selon la procédure de la théorie enracinée). Ces auteures mettent en évidence 4 usages principaux des pages Facebook par les parents, soit : livrer le récit de la maladie de leur enfant ...

16jfim

Appel à contribution – Journées Francophones d’Informatique Médicale

Organisées tous les 2 ans depuis 1988, les Journées Francophones d'Informatique Médicale sont devenues le lieu de rencontre incontournable du monde de l'informatique de la Santé au sein de la Francophonie. S'adressant principalement à un public de professionnels de la santé (soins, santé publique) et d'industriels de l'informatique, les thèmes abordés au fil des années ont permis d'élargir l'audience aux autres disciplines comme le droit, l'éthique, l'économie. Riches en échanges, communications scientifiques et retours d'expérience, elles permettent de faire le point sur les développements les plus récents en matière de ...