Accueil » Intervenir en ligne » Exemples d'interventions » Des sites où poser des questions à des professionnels de la santé

Des sites où poser des questions à des professionnels de la santé

askthedoctor

Différents sites tels WebMD (États-Unis), NetDoctor (Royaume-Uni), AskTheDoctor (Canada), BeOk (Israël), ledocteur.fr  (France), permettent aux internautes dans différents pays de poser leurs questions à des professionnels de la santé. Ces portails généralement gratuits se financent grâce à la publicité. D’autres portails santé facturent les réponses qui sont apportées par les cliniciens.

Les réponses obtenues semblent par ailleurs varier selon les sites. C’est ce que montre l’étude de Cohen et Birk (2013)[1] qui ont comparé de 2002 à 2011, la longueur, le contenu, le temps de réponse, et le nombre de réponses des professionnels sur ces différents portails, ainsi que la fréquence des questions des internautes selon différents sujets liés à la santé.

Parmi les quatre sites Internet, BeOk et WebMD sont les portails ayant émis le plus de réponses et permettant une meilleure traçabilité des professionnels. De plus, les professionnels de WebMD avaient tendance à apporter des réponses plus longues, plus générales et axées sur l’éducation à la santé (avec, par exemple, des informations issues de sites de référence) alors que sur le site BeOk, les réponses aux questions des usagers étaient trois fois plus courtes, mais par contre plus rapides (64 % des réponses ayant été publiées dans les 24 heures suivant la question), les auteurs rapportent aussi que, contrairement à NetDoctor et AskTheDoctor, BeOk et WebMD publient le nom des praticiens qui répondent aux questions, ce qui contribue à leur fait une de la publicité et pourrait donc être un incitatif à leur participation.

Si on observe des variations des thèmes traités sur les quatre sites, ce qui est peut-être le produit de variations régionales, mais pourrait être lié au site lui-même, de manière générale,  les sujets les questions les plus fréquentes sont reliées à la psychiatrie et la neurologie, suivies par les sujets liés aux cheveux/peau/ongles, à l’obstétrique, à la santé gynécologique des femmes, et au cancer.

Référence:

À propos Farah Jamal

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

logo_texto

Rapport de recherche : Le texto, une nouvelle plateforme d’intervention pour Tel-jeunes

ComSanté est heureux de vous présenter le rapport d’une recherche réalisée par Christine Thoër, Sophie Boisvert-Beauregard, Marie-Christine Plamondon et Caroline Vrignaud, en collaboration avec Tel-jeunes et Claire Vanier du Service aux collectivités de l'UQAM, intitulée : Le texto, une nouvelle plateforme d'intervention pour TEL-JEUNES, usages et expérience des jeunes et des intervenants. En mars 2013, Tel-jeunes a souhaité se doter d’un nouveau mode d’intervention par texto qui semblait gagner en popularité auprès des 12-18 ans. L’objectif était d’offrir aux jeunes la possibilité de contacter un intervenant professionnel du service Tel-jeunes ...

poster-fr

Discutons Santé. Un site web pour améliorer l’efficacité des rencontres entre patients et professionnels de la santé

Le centre de recherche sur la communication et la santé a eu le plaisir de reçevoir, le 12 mars dernier Marie-Thérèse Lussier et Claude Richard dans le cadre d'un séminaire de recherche intitulé « Discutons Santé. Un site web pour améliorer l’efficacité des rencontres entre patients et professionnels de la santé ». Les conférenciers nous ont présenté les principales fonctionnalités du site, suivie d’une discussion de l’intérêt d’adopter cet outil web en pratique clinique.   Résumé Peu d’initiatives en e-santé sont dédiées à la formation à la communication des patients et des médecins. Or la gestion efficace des ...

promotion_sante_web_2

Une nouvelle publication pose une réflexion sur les pratiques 2.0 de promotion de la santé

Les acteurs de la promotion de la santé se mettent à l’ère numérique: pages Facebook, sites internet, newsletters, e-permanences et autres se multiplient. Dans une volonté de rester proches de leurs publics en constante évolution, ils réinventent leurs techniques de communication et innovent. Mais le développement du web social n’est pas amener son lot de questions : quelles informations diffuser ? Dans quel but ? Les outils web permettent-ils de diminuer les inégalités sociales de santé ou, au contraire, les renforcent-ils? Quelles formes de soutien social peut-on offrir en ligne ? Peut-on ...

CHAP-logo1

Une vidéo pour présenter le programme «Cible Santé» du CSSS Laval de sensibilisation à la santé cardiovasculaire

Le Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire (PSSC) est un programme communautaire réunissant des médecins de famille, des infirmières, des bénévoles, des organismes communautaires et des adultes de la collectivité. Il a été mis sur pied dans le but d’aider à la prévention et à la gestion des maladies chroniques. Plusieurs études ont démontré que le PSSC est efficace pour réduire les taux d’hospitalisation pour maladies cardiovasculaires, diminuer la pression artérielle des participants, encourager l’adoption de bonnes habitudes de vie et optimiser les traitements médicamenteux. Afin de faire face à ...