Silence ! on cuisine : réalisation de capsules vidéo sur l’alimentation au secondaire

Le 16 février 2017, nous avons présenté dans le cadre des séminaires midi de ComSanté, le projet de production de capsules vidéo sur l’alimentation développé par Vincent Ouellet, enseignant de sciences à l’école secondaire Mont-Royal de la CSBM.

Dans le cadre de ce projet, les élèves de secondaire 3, sont amenés à produire des vidéos sur des recettes de cuisine de leur choix et sur des thématiques reliées à l’alimentation.

Constat de la recherche menée par une équipe de ComSanté (Christine Thoër et Monique Caron-Bouchard) pour évaluer l’expérience des élèves : ceux-ci adorent le projet tant pour son volet cuisine que pour sa composante vidéo. Le projet  leur donne l’opportunité de choisir une recette, d’élaborer un petit scénario pour la montrer à l’écran, de la préparer et de la déguster entre amis : une expérience inédite pour beaucoup ! Ce faisant, ils découvrent de nouveaux aliments et recettes (celles des autres élèves) et se familiarisent à la préparation de  mets santé, simples à réaliser. Ils acquièrent aussi des compétences en production vidéo qui sont rapidement transférées dans d’autres cours et mises à profit dans le cadre de leur projet personnel : le nombre de projets vidéo ayant considérablement augmenté depuis 2 ans à l’école. Le projet est d’ailleurs l’occasion pour des jeunes qui n’aiment pas particulièrement les sciences de se distinguer, par leur scénario original, leur maîtrise des techniques vidéos ou de montage. Ces compétences sont validées lors de la projection en classe de toutes les productions, qui constitue un moment très attendu et apprécié de tous.

Parmi les pistes discutées lors des échanges avec les participants au séminaire, soulignons l’intérêt de miser sur les expériences et l’histoire culinaires des jeunes au sein de la famille, celles-ci pouvant amener des échanges particulièrement enrichissants compte tenu des origines culturelles variées des  élèves. Les vidéos et les activités organisées en classe offraient aux élèves l’occasion de dire qui ils sont au travers de l’alimentation et de valoriser toutes les connaissances qu’ils possèdent déjà sur le sujet. Les élèves le soulignaient d’ailleurs dans les groupes focus : ils ont tous une histoire à raconter quand il s’agit de cuisine.

Les représentants de l’équipe Croquarium ont également invité à aborder la découverte sensorielle des aliments, plutôt que leurs seules propriétés nutritives. Ils soulignent l’importance de miser plus encore sur le plaisir de manger. Des suggestions particulièrement pertinentes pour Vincent Ouellet à l’origine du projet et pour tous les enseignants qui voudraient aborder le volet alimentation du cours de sciences de façon innovante, tout en respectant le programme centré sur la biologie humaine. Il semble donc  important de poursuivre et de multiplier les échanges entre les acteurs des milieux scolaires, les chercheurs et les organismes qui travaillent sur l’éducation alimentaire des jeunes, notamment des adolescents. C’est en effet une période charnière puisque les jeunes décident de plus en plus ce qu’ils mangent et multiplient les repas hors foyer et entre amis. Pourtant peu de programmes en milieu scolaire les ciblent à ce jour.

Voir la vidéo (partie 1)

Voir la vidéo (partie 2)

Voir le billet de Karine Pezé sur son blogue 1.2.3. Je cuisine