bandeau

bandeau

Et si le décrochage n’était pas toujours lié au parcours scolaire ?

On pense généralement que les décrocheurs ont tous cumulé des échecs scolaires avant de décrocher. Pourtant, certains d’entre eux n’ont pas un parcours qui correspond à cette manière de concevoir le décrochage scolaire. Quelles sont alors les raisons qui les incitent à décrocher ?

Une récente étude permet de faire ressortir d’autres facteurs explicatifs au décrochage pouvant être en lien, ou non, avec le milieu scolaire. On parle de situations difficiles, souvent ponctuelles, vécues par les jeunes dans leur famille, avec des ami.e.s, dans des relations amoureuses, à l’école ou relativement à leur santé par exemple. Les chercheur.e.s ont observé que lors des trois derniers mois qui précèdent la décision de décrocher, une proportion importante des jeunes ont subi un stresseur majeur dans une sphère de leur vie.

Il est donc nécessaire, selon ces chercheur.e.s, que des efforts et des ressources puissent être mobilisés afin d’être attentif à ce que vivent les jeunes, non seulement dans leurs activités scolaires, mais dans les différentes sphères de leur vie, afin de prévenir le décrochage scolaire. 

Voir la vidéo diffusée par Québec science 

 

Lire l'article de Québec Science

Voir l'article sur Actualité UQAM

Voir l’article scientifique publié par les chercheurs

 

 

 

 

 

Imprimer cet article

Réagir à cet article

Vous pouvez suivre la conversation par le fil RSS 2.0

Recherche

En vedette

Abonnez-vous!

           

Suivez-nous!

           

           

Répertoire chercheurs jeunesse

carnet-dadresse

Mission du blogue

Partager, s’inspirer, réfléchir et s’informer sur les médias, les jeunes et leur santé.

Recherche

Répertoire chercheurs jeunesse

carnet-dadresse